Colocation : les règles de l’assurance habitation en 2021

Près d’1 français sur 5 a déjà fait l’expérience de vivre en colocation (chiffres Harris), et que vous en fassiez partie ou pas, vous savez qu’il s’agit parfois d’un parcours du combattant.

Entre la recherche d’appartement et l’établissement du dossier de location, il y a un détail qui a son importance et auquel tous les locataires sont confrontés : l’assurance habitation.

Bail individuel, bail commun de colocation, quelles sont les règles et comment sont-elles appliquées en pratique ? On tente d’y voir plus clair.

Bail individuel, bail commun : quelles différences ?

Bail individuel : liberté mais responsabilité

Le bail individuel, c’est synonyme de liberté pour beaucoup de colocataires, mais il entraîne également la responsabilité de chacun dans la colocation. Il agit comme si chaque colocataire louait sa chambre de manière distincte du logement.

Chaque chambre est attribuée par colocataire via le contrat de bail, et il décrit les modalités d’utilisation des parties communes (salle de bain, cuisine, etc.).

Chaque colocataire paie sa part du loyer et n’est pas solidaire des autres si l’un d’entre eux ne paie pas ce dernier. Le dépôt de garantie (ou caution) s’effectue également comme un contrat de location classique pour chaque locataire, et sa restitution est également prévue comme tel.

Bail commun : tout le monde dans le même panier

Aussi appelé bail unique ou collectif, il inclut tout les colocataires. Il ne stipule pas de spécificité pour l’attribution de la chambre ou de l’utilisation des parties communes. Chaque colocataire est solidaire et le paiement n’est pas nécessairement fractionné. Le propriétaire peut demander un seul et même paiement pour tous les colocataires qui s’arrangent alors entre eux.

Pour les départs et arrivées des colocataires, tous s’arrangent au moment du dépôt et de la restitution de la garantie. Les frais sont généralement payés ensemble au propriétaire puis départagés par les colocataires.

Comment fonctionne l’assurance habitation pour une colocation ?

Selon le type de colocation comme cité précédemment, vous aurez plusieurs cas de figure.

  • Si vous louez un appartement en colocation avec un bail individuel.

Les colocataires doivent obligatoirement assurer le logement loué en colocation, au minimum contre les risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux).

Les colocataires peuvent choisir de s’assurer collectivement ou individuellement.

L’attestation d’assurance doit être fournie au propriétaire chaque année. Le propriétaire peut résilier le contrat de location après un mois de mise en demeure le cas contraire.

Sachez que si vous souscrivez à une assurance ou pour n’importe quel contrat, Origame peut vous aider à gérer vos abonnements sans le moindre problème 👇

  • Si vous louez un appartement en colocation avec un bail commun.

Un seul des colocataires peut choisir d’assurer l’appartement. Cette méthode est souvent préférée à plusieurs assurances pour des raisons évidentes : facilité des démarches en cas de sinistre, pour les colocataires et le propriétaire mais aussi pour les assurances.

Les colocataires peuvent également choisir de s’assurer collectivement ou individuellement.

En cas de contrat individuel, les colocataires s’arrangent pour régler entre eux le paiement.

  A noter : les colocataires et le propriétaire peuvent convenir dans bail que l’assurance est souscrite par le propriétaire pour le compte des colocataires. Son coût (éventuellement majoré) est remboursé à chaque loyer.

colocation assurance
Pour plus de facilité, beaucoup de colocataires choisissent de prendre une assurance par colocation.

De manière générale, que retenir de l’assurance habitation en colocation ?

Vous n’avez besoin que d’un colocataire assuré en pratique pour que l’obligation d’assurance soit respectée pour votre propriétaire.

Cependant, en cas de sinistre, la responsabilité de chaque colocataire est déterminée en fonction de sa part du loyer. Par exemple, s’il y a une franchise, à payer, la part de chacun sera calculée par rapport à sa part du loyer.

Il est important que chaque colocataire prenne une assurance pour couvrir sa responsabilité civile. Cette dernière est indispensable si vous effectuez vos études (le secrétariat de votre établissement peut vous la demander) ou en cas d’accident.

Laisser un commentaire