Comprendre sa facture d'électricité : Explications !

13/05/2020

Lorsque l’on reçoit notre facture d'électricité, deux options :

  • Fermer les yeux (si j'te vois pas, tu m'vois pas !)
  • Filer à l’anglaise pour aller se réfugier sur Netflix. Et on comprend pourquoi ! (Comprendre sa facture d'électricité EDF, Engie, total ou autre, ça relève du parcours du combattant, et en plus on a souvent des mauvaises surprises !)

Pour faciliter la vie de nos utilisateurs, chez OrigaMe, on a décidé d'écrire cette article pour permettre à n'importe qui de mieux comprendre sa facture d'électricité. Nous vous explications tout ce qui est essentiel sur votre facture d'électricité. Ces détails vont vous permettre de trouver en quelques secondes les informations importantes (et pas forcément évidentes à comprendre) sur votre facture énergétique EDF, Ekwateur ou autre (PDL, consommation annuelle de référence, prix de l'abonnement à l'électricité, taxes énergies, etc.). Après avoir lu nos explications sur votre facture d'électricité, vous pourrez en un clin d’œil :

  1. Repérer sur votre facture votre consommation d’énergie en kW
  2. Connaître votre budget en électricité et pouvoir économiser par la suite en choisissant un fournisseur moins cher
  3. Comprendre si votre fournisseur d’énergie est vraiment le mieux adapté
Changez de fournisseur d'électricité en quelques clics

A) Facture électricité - Vos données clients 

Exemple de Facture électricité EDF
  1. Votre adresse de facturation (en orange sur la facture ci-dessus) : la grande partie du temps, si c'est un contrat pour particulier, c'est l'adresse où vous vivez.
  2. Votre adresse de consommation (en jaune) : c'est l'adresse du lieu approvisionné en électricité, c'est assez souvent la même adresse que celle de facturation, mais parfois non ! Héhé, c'est bizarre mais non, ce n'est pas une erreur de la part de votre fournisseur d'énergie. Si vous êtes dans ce cas, pas de panique vous ne payez pas l'électricité au méchant voisin d'à côté ; cela arrive souvent à Paris pour les personnes vivant en appartement. Le lieu approvisionné est tout simplement situé dans la copropriété mais à une autre adresse (exemple : immeuble qui fait l'angle entre deux rues).
  3. Votre numéro client ou référence (encadré en rouge ci-dessus) : c’est un numéro unique et personnel lié à votre compte client. Lorsque vous contactez votre fournisseur, ce numéro peut vous être demandé afin de vous identifier.
  4. Votre numéro de compte (encadré en bleu dans l'exemple) : c'est un numéro unique lié, cette fois ci, à votre contrat d'électricité. Si vous avez deux contrats différents (par exemple un professionnel et un familial), vous pouvez avoir le même numéro client mais vous aurez deux numéros de compte différents.
  5. Le PDL (Point de Livraison) (en vert sur la facture EDF ci-dessus) : parfois aussi noté PRM, notamment sur votre compteur Linky (Point Référence Mesure) est un numéro unique à 14 chiffres qui permet au fournisseur d’identifier votre compteur électrique
Changez de contrat d'électricité en quelques clics

B) Les données liées à votre contrat :

Facture électricité : les données de consommation du contrat

1. Le nom de l'offre de votre fournisseur d'électricité (encadré en vert ci dessus) : ici, "Tarif bleu" , c'est l'offre standard chez EDF qui se base sur le tarif réglementé. 

2. La puissance souscrite (en noir sur le contrat) : exprimée en kilovoltampère (kVA pour les intimes), représente la quantité maximale d'électricité que vous pouvez recevoir dans votre logement. C'est important que celle-ci soit adaptée à la taille de votre logement et à vos besoins. Si vous vivez dans un château de 500m² avec une puissance de 6kVA, ça va être compliqué ! Détail important : forcément, plus vous souscrivez à une puissance importante, plus le prix de l'abonnement et du kWh est élevé.

3. L'option tarifaire, heure pleine ou heure creuse (en rouge sur la facture d'énergie) : cette dernière option permet d'avoir deux tarifs de consommation, un prix plutôt bas durant la nuit et un prix exorbitant la journée. Ça complique encore plus les choses. Est ce que c'est rentable ? Pas toujours, mais ce n'est pas le sujet. 

C) Le prix de la facture d'électricité :

exemple facture électricité : le prix de l'énergie

On va être honnête, ce n'est pas la partie la plus simple à comprendre sur la facture d'électricité. Et on pense que cela arrange bien certains fournisseurs. Lorsque vous recevez votre facture énergétique, vous voyez le montant que le fournisseur d'électricité va vous prélever pour la période indiquée. Mais il faut descendre plus bas pour voir le détail de votre facture d'électricité, et c’est là que ça devient intéressant !

Le prix du forfait que vous payez est décomposé de la manière suivante :

  1. Prix d’abonnement (en rouge sur le contrat EDF ci-dessus) : c’est la partie fixe de la facture. Vous payez ce montant et en échange vous avez accès au réseau électrique. C’est une somme invariable, peu importe ce que vous consommez ! Ce prix diffère rarement d’un fournisseur à un autre, cependant certains fournisseurs, comme Planète-Oui, au lieu de baisser le prix de consommation (en kWh), vont baisser le prix de l’abonnement. Cela devient alors très avantageux pour les foyers qui consomment peu (petite surface, chauffe eau et chauffage collectif, etc.).
  2. Prix de consommation (en vert sur l'exemple de facture) : c’est la partie variable de la facture. Plus vous consommez, plus vous payez ! C’est assez simple finalement. Vous pouvez voir combien vous payez pour chaque unité d’énergie consommée (€/kWh). Ce prix au kilowattheure est ce qui va vraiment différencier les fournisseurs en termes de prix. Depuis l’ouverture du marché énergétique à la concurrence, plus d’une trentaine de fournisseurs sont disponibles et il y en a pour tous les goûts ! Le "pas cher", le "vert", le "fournisseur historique", le "français", etc. Si vous êtes depuis toujours resté chez EDF, sachez qu’il en existe d’autres et que vous pouvez changer comme vous voulez de fournisseur, sans frais.
  3. Taxes et contributions (en noir) : comme pour presque tout service et produit, on retrouve des taxes. Il y en a 3 :
    1. la CSPE ; permet de dédommager les opérateurs des surcoûts engendrés par les obligations qui leur sont imposées par la loi sur le service public de l’électricité = prix normal de 0.0225€/kwh.
    2. les TCFE ; basées sur la quantité d’électricité consommée, collectées par votre fournisseur puis reversées aux collectivités territoriales.
    3. la CTA ; contribution tarifaire d’acheminement, cette taxe dépend de la puissance souscrite et de l'option tarifaire du consommateur. En gros, elle sert à financer le régime de retraite des salariés des industries électriques et gazières.
    4. La TVA ; en fait, plutôt, les TVA, il y en a 2 ! Et oui pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
      1. TVA à 5,5 % : Une à taux réduit qui est calculée par rapport au coût de votre abonnement et au montant de la CTA.
      2. TVA à 20 % : Une à taux normal qui est calculée par rapport à votre consommation d’électricité et aux taxes CSPE et TCFE.
  4. Services additionnels : services parfois facturés par le fournisseur auquel vous avez souscrit, une assurance par exemple.
Changez de contrat d'électricité facilement avec OrigaMe

D) Les données de consommation

Facture électricité : les données de consommation

Petit bonus, vous avez le droit de voir vos données de consommation sur votre facture d'électricité. Mais il faut savoir où regarder. Lorsque vous payez vos mensualités, celles ci sont basées sur une "consommation annuelle de référence" qui est, en réalité, soit une estimation faite grâce à une simulation approximative soit représentative de votre consommation de l'année passée (plus fiable). Lorsque vous changez de contrat de fournisseur pour payer moins cher, il est important que cette donnée soit la plus "réelle possible", sinon vous risquez de vous faire rattraper en fin d'année, et sévèrement ! En gros, faites attention aux simulations de certains fournisseurs qui vous proposeront des mensualités super basses pour vous attirer chez eux. C'est le prix du kWh et le prix de l'abonnement qui compte, pas la mensualité ! Ici sur la facture on peut voir que la personne en question a consommé du 29/03/2017 au 10/05/2018 (sur 13 mois),  6382 kWh (4951+1431).

Si vous n'avez pas le détail sur 12 mois sur les factures que vous avez sous la main, et si vous avez un compteur Linky, allez voir sur le site d'ENEDIS, distributeur national d'électricité, vous avez un suivi de consommation disponible. Génial !

Trouvez un meilleur contrat d'énergie avec OrigaMe

E) Nos conseils pour réduire vos factures d'électricité

Pour résumer, en tant que consommateur, pour baisser sa facture d’électricité vous pouvez :

  1. Consommer moins grâce, notamment, à des suivis de consommation en temps réel souvent disponibles si vous prenez les abonnements premium des fournisseurs d’électricité verte (comme Engie, Mint, Plum, Planète Oui, etc.).
  2. Trouver un fournisseur qui propose une réduction sur le prix de l’abonnement (intéressant pour les petites surfaces et les foyers alimentés principalement au gaz ou avec chauffage/chauffe-eau collectif).
  3. Trouver un fournisseur qui propose une réduction sur le prix du kwh (intéressant pour les grandes surfaces et les foyers tout électrique).

Il existe un grand nombre de fournisseurs. Il y en a donc pour tous les goûts, à vous de trouver celui qui vous correspond le plus ! Pour ça nous avons créé OrigaMe, la plateforme écoresponsable qui s’occupe du changement de contrat à votre place

Vous choisissez le fournisseur qui vous convient et on s’occupe du reste ! Gratuitement.