Intérêts composés : 1 euro économisé peut vous rapporter gros

1 euro par ci, 1 euro par là, symboliquement c’est peu. Lorsque l’on trouve 1 euro par terre même si l’expression tient à dire que “c’est le début de la richesse” on en doute un peu.

S’il est vrai que cet euro, là, dans votre main ne va pas vous changer la vie aujourd’hui, il peut le faire avec un peu de patience. Comment ? On vous explique tout ici.

La formule magique des intérêts composés

Lorsque vous placez de l’argent sur un compte épargne, il va fructifier. D’années en années il va croître, de par l’apport éventuel que vous allez faire, mais aussi, par le temps qui va s’écouler.

C’est-à-dire :

L’argent que vous avez placé en année va vous rapporter des intérêts. La somme en n+1 sur laquelle seront calculés les intérêts de cette même année ne sera plus votre capital mais votre capital + intérêts n.

On obtient donc un effet boule de neige puisque vos intérêts générés vous permettent d’augmenter les intérêts futurs. Petit à petit, les sommes générées s’accumulent et grandissent d’elles-mêmes.

On a essayé d’être le plus clair possible mais voyons cela avec un exemple, c’est toujours plus parlant.

EXEMPLE 

Pour 100€ placés avec un rendement de 5%. A la fin de l’année 1 vous aurez gagné 5€. 

A la fin de l’année 2 sans avoir rien placé de plus vous aurez la somme de 110,25€. En année 10 vos 100€ placés seront devenus 162,90€ par la seule force des intérêts composés.

Imaginez lorsque l’on applique ce même calcul sur quelques milliers d’euros… c’est tout simplement exponentiel ! 

Au contraire des intérêts composés il y a les intérêts simples. Dans le cas d’un intérêt simple, pour vos 100€ placés en année N vos intérêts perçus seront toujours calculés sur vos 100€ de départ. Vous aurez donc 5€ de plus chaque année. Soit en année 10 un capital de 150€ au lieu des 162,90€ avec des intérêts composés.

Si l’on fait le calcul sur plusieurs milliers d’euros vous comprenez vite l’intérêt 😎.

Pour en avoir le cœur net testez le simulateur plan épargne retraite, et constatez par vous-même. 

Cas n°1 – Camille

  • Elle épargne de ses 35 ans à ses 44 ans 150€ par mois
  • Sans plus y toucher elle aura elle aura mis de côté au total 24 870€*
  • A 70 ans, elle aura plus de 144 000€.

Cas n°2 – Paul

  • Il met de côté 250€ par mois (donc 100e de plus que Camille) de ses 50 ans à ses 60 ans
  • Il aura mis de côté 27 000€* (donc plus que Camille)
  • Mais pourtant, il aura seulement 53 000€ à ses 70 ans alors que Camille en a 144 000€.

*estimation basée sur les performances passées des fonds sélectionnés par Caravel sur les 10 dernières années . Les performances passées ne présagent pas des performances futures. 

Répartir son épargne intelligemment

Lorsque l’on parle d’épargne il faut distinguer d’un côté l’argent dit liquide, pour pallier à un imprévu, disponible à tout moment, de l’argent bloqué, récupérable sous certaines conditions. 

Nous vous conseillons, avant toute chose, d’avoir un matelas de sécurité (environ 3 mois de revenus) de côté, sur des livrets d’épargne comme un livret A ou un livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Une fois que vous avez cette épargne de précaution, ce matelas de sécurité constitué, ne faites pas la même erreur que la majorité des français : faites travailler votre argent plutôt que de le laisser dormir.

Un livret A vous rapporte aujourd’hui 0,5%/an alors qu’en considérant un profil de risque équilibré, les performances historiques des fonds sélectionnés par notre partenaire Caravel, le plan épargne retraite responsable, sont de l’ordre de 5% de rendement par an. Bien entendu, les rendements passés ne présagent pas des performances à venir et nous ne pouvons garantir les rendements attendus.

A l’évocation du mot “retraite” je vous entends me dire “oulala je n’ai pas le temps de m’en occuper”. Grave erreur ! Nous ne pouvons pas vous en vouloir puisqu’en moyenne les français ne s’en occupent pas avant 40 ans. Pourtant, si vous êtes plus jeunes, n’attendez plus, si vous êtes plus vieux, n’attendez plus non plus. 

Pourquoi je vous parle de retraite ? 

Les intérêts composés sont un peu magiques, c’est vrai. Mais ils doivent être associés au temps pour dévoiler complètement leur effet de levier. Épargner dès aujourd’hui pour le jour où vous cesserez de travailler est très malin. Plutôt que de garder de l’argent qui dort des livrets très remplis qui ne vous rapportent rien, vous pouvez placer un peu chaque mois sur d’autres contrats aux rendements plus élevés, comme le plan épargne retraite responsable par exemple.

Le PER (Plan Epargne Retraite) créé en 2019 par le gouvernement français est un produit d’épargne à long terme. On peut l’ouvrir à tout moment de sa vie, en avoir plusieurs et même en ouvrir pour ses enfants.

Les versements sont libres, à échéance régulière ou non et l’argent placé travaille. Votre épargne est placée sur des fonds qui évoluent et vous assure un rendement intéressant sur le long terme.

Si vous avez besoin de l’argent plus tôt, vous pouvez le récupérer sous certaines conditions, de manière anticipée.

Bonne pratique : Dans quels cas ouvrir un PER peut-être intéressant pour vous ? 

  • Vous anticipez la baisse de revenus que vous subirez forcément à la retraite. Bravo !  
  • Vous avez une épargne de sécurité (environ 3 mois de revenus) de côté sur des livrets liquides (livret A, LDDS,…) et vous voulez faire travailler votre argent pour vous.
  • Vous payez trop d’impôts et vous voulez défiscaliser.
  • Vous avez des produits d’épargne retraite éparpillés (PERCO, PERP, Madelin,…) et vous voulez les avoir tous au même endroit.

En conclusion, les économies faites sur vos abonnements peuvent être mises au service de votre futur. Sans rien changer à votre mode de vie actuel vous allez vous constituer un patrimoine pour le futur, intéressant non ?

A retenir :

  • Chaque euro mis de côté et placé comme il faut, associé au temps peut vous rapporter gros. L’anticipation est clé !
  • Plus vous commencez tôt à investir votre argent sur des produits d’épargne qui ont du rendement, plus vous allez gagner sur le long terme. Soyez plus malins que la majorité des français et commencez dès aujourd’hui.
  • Ces placements comportent un risque.

Actions concrètes :

  • Définir votre budget disponible pour épargner (par exemple, combien avez-vous économisé sur vos abonnements ?)
  • Tester le simulateur plan épargne retraite pour voir ce que vous pourriez gagner.

Laisser un commentaire